Le bouquetin intrépide est là !

powered by WordPress Multibox Plugin v1.3.5

C’est aujourd’hui la sortie de la neuvième édition de l’une des distribution Linux les plus appréciée j’ai nommé Ubuntu Intrepid Ibex (bouquetin intrépide).

On notera les modifications suivantes pour cette édition.

  • GNOME 2.24, donc Ekiga 3 et navigation par onglet dans Nautilus
  • Compiz Fusion 0.8
  • Une refonte totale du thème graphique, des icônes (actuellement Human) et un nouveau fond d’écran
  • OpenOffice.org 3.0
  • Une intégration complète de PulseAudio et GVFS
  • Noyau Linux 2.6.27
  • Un papier peint différent par bureau avec Nautilus
  • Cairo-dock, un « dock-like » (barre de lancement à la manière de Mac OS)

N’ayant pas eu le temp de tester les bétas qui ont précédé cette sortie, j’essayerai de vous donner mon avis un peu plus tard après avoir migré au moins un poste de mon parc depuis la version 8.04 (Hardy Heron).

A noter que j’utilise déjà OpenOffice 3.0 depuis sa récente sortie. Cette nouvelle version n’est pas révolutionnaire mais apporte quelques nouveautés pas négligeables dont la prise en charge du format de document OOXML (docx) chère à Microsoft Office.

powered by WordPress Multibox Plugin v1.3.5

Allez hop, une petite capture tiré du Web

Allez hop, une petite capture tiré du Web

EDIT: Il semble que Canonical est revu l’intégration de certaines nouveautés par manque de temps. En effet OpenOffice 3.0 n’est pas intégré dans cette dernière version d’Ubuntu.
Il ne vous reste donc qu’a le télécharger sur le site français de la suite bureautique de Sun.

Télécharger Open Office 3.0 pour Ubuntu

Opera, Ubuntu et autres Plugin Flash

powered by WordPress Multibox Plugin v1.3.5

Étant un fervent utilisateur d’Opéra depuis plusieurs années, j’ai constaté depuis un certain temps un bug lié a son utilisation sous Linux (Ubuntu dans mon cas) pour lequel je n’avais vraiment pris le temps de cherché une solution.

En effet, au bout d’un certain temps d’utilisation d’Opera, l’un des processus lié a son fonctionnement operapluginwrapper utilise un bon paquet des ressources CPU. Le redémarrage d’Opéra ne changeant rien et nécessitant de tuer le processus incriminé.

Après quelques recherches peu concluantes, j’ai remarqué que ce dysfonctionnement apparaissait lors de l’utilisation massive de FLASH dans les sites visités.

Réinstallation du plugin Flash -> échec, toujours même problème
Réinstallation d’Opéra -> pareil

Utilisant la version « adobe » du plugin flash (flashplugin-nonfree) j’ai le sursaut de lucidité de testé sa version libre de celui-ci (flashplugin-alternative).
C’est le miracle, Operapluginwrapper ne s’emballe plus comme avant malgré une sollicitation important du plugin Flash.

Procédure pour utiliser la version alternative du flashplugin dans opéra.

-Dans opéra : outils->préférences->avancées->téléchargements.

powered by WordPress Multibox Plugin v1.3.5

rechercher et sélectionner la ligne correcpond au type MIME des application Flash

rechercher et sélectionner la ligne correcpond au type MIME des application Flash

- Rechercher « swf » dans l’outil de recherches (ça évite de passer des heures à rechercher la bonne ligne).
- Sélectionner la ligne correspondante au type MIME de l’extension SWF et cliquer sur éditer.
- Sélectionner le plugin alternative dans la liste déroulante en bas de la fenêtre.

powered by WordPress Multibox Plugin v1.3.5

sélectionner le plugin alternative dans la liste déroulante

sélectionner le plugin alternative dans la liste déroulante

- Fermer tout et redémarrer Opéra.

Le plugin alternative est normalement installé par défaut lors du visionnage d’anim Flash sous Firefox.

Photo et vitrail

J’ai reçu quelques mails me demandant comment j’ai fait pour photographier le vitrail me servant de texture dans le projet de modélisation de l’église d’Anost.

J’ai procédé comme suit :

J’ai éteint toutes les lumières de l’église, je place mon trépied correctement en prenant soit à sa stabilité. J’utilise un reflex numérique E410 de chez Olympus avec un objectif Pentacon M42 50 mm f1.8 avec une bague adaptatrice. Après plusieurs essais j’ai utilisé les réglages suivant pour les prises de vues:

Sensibilité : 100 iso
Temps de pose : 1/3 seconde
Ouverture : 8

N’ayant pas de bulbe pour le déclenchement, j’ai utilisé le retardateur réglé sur 1 seconde pour éviter toute vibration liée à la pression sur le déclencheur.
J’ai délibérément fermé le diaphragme car j’ai testé toutes les ouvertures supérieures depuis le 1.8 mais mes blancs étaient franchement brûlés, reste du spectre plutôt sous exposé et la profondeur de champ trop faible.

Voila !

powered by WordPress Multibox Plugin v1.3.5

Un autre vitrail pris en photo afin de servir comme texture dans le projet de modélisation de l'église

Un autre vitrail pris en photo afin de servir comme texture dans le projet de modélisation de l'église d'Anost

PS: Les objectifs M42 sont de vieux cailloux utilisés sur un bon paquet de reflex jusque dans les années 80. Ils sont facilement utilisables sur les boitiers modernes mais faut faire l’impasse sur le « tout automatique ». Le boitier doit être réglé su « Manuel » car la mise au point et l’ouverture du diaphragme sont complétements manuelles. C’est une technique qui fait redécouvrir la photo et surtout qui évite le coût astronomique des objectifs modernes. En effet j’ai trouvé un lot d’objectifs (zoom 80/200 mm f4, 135 mm f2.8, 50 mm f1.8) en très bon état sur Ebay pour moins de 100 €.

Attention: Ca reste réservé aux amateurs avertis ou a ceux qui n’ont pas peur de passer du temps pour maitriser les notions d’optiques sitées ci-dessus. Avant d’avoir un bon résulat il faut un peu de temps et pas mal d’éssais.

Eglise et image de synthèse (in progress)

Aujourd’hui, je vous présente les débuts d’un projet personnel que je mène en collaboration avec l’association Anost archéologie de ma petite commune et tout particulièrement avec M. Liger ancien architecte à la retraite.

Malgrés le fait que je ne suis pas trop branché église catholique et art sacré, je leur ai proposé de modéliser en image de synthèse l’église de la commune afin de créer tout le nécessaire à la mise en place de films pédagogique afin d’expliquer l’évolution de celle-ci à travers les siècles.

M. Liger m’a donc fourni les plan de l’église qu’il a dessiner à l’ancienne (sur un truc que l’on appelait du papier) en suivant les mesures et autres prises de cotes qu’il a effectué depuis plusieurs années.

Cette modélisation est donc strictement respectueuse des plans établis par M. Liger.

powered by WordPress Multibox Plugin v1.3.5

Premiere ébauche de modélisation en fil de fer

Premiere ébauche de modélisation en fil de fer

powered by WordPress Multibox Plugin v1.3.5

Avec des aplats, ça commence à ressembler à quelque chose

Avec des aplats, ça commence à ressembler à quelque chose

powered by WordPress Multibox Plugin v1.3.5

L'une des textures de vitraux qui vont être utilisées par la suite. Vitrail photographier par moi même dans l'église.

L'une des textures qui vont être utilisées lors du rendu final. Vitrail photographier par moi même dans l'église d'Anost. la texture originale fait 1360 x 2992 px

Articles précédents