Photo et vitrail

J’ai reçu quelques mails me demandant comment j’ai fait pour photographier le vitrail me servant de texture dans le projet de modélisation de l’église d’Anost.

J’ai procédé comme suit :

J’ai éteint toutes les lumières de l’église, je place mon trépied correctement en prenant soit à sa stabilité. J’utilise un reflex numérique E410 de chez Olympus avec un objectif Pentacon M42 50 mm f1.8 avec une bague adaptatrice. Après plusieurs essais j’ai utilisé les réglages suivant pour les prises de vues:

Sensibilité : 100 iso
Temps de pose : 1/3 seconde
Ouverture : 8

N’ayant pas de bulbe pour le déclenchement, j’ai utilisé le retardateur réglé sur 1 seconde pour éviter toute vibration liée à la pression sur le déclencheur.
J’ai délibérément fermé le diaphragme car j’ai testé toutes les ouvertures supérieures depuis le 1.8 mais mes blancs étaient franchement brûlés, reste du spectre plutôt sous exposé et la profondeur de champ trop faible.

Voila !

powered by WordPress Multibox Plugin v1.3.5

Un autre vitrail pris en photo afin de servir comme texture dans le projet de modélisation de l'église

Un autre vitrail pris en photo afin de servir comme texture dans le projet de modélisation de l'église d'Anost

PS: Les objectifs M42 sont de vieux cailloux utilisés sur un bon paquet de reflex jusque dans les années 80. Ils sont facilement utilisables sur les boitiers modernes mais faut faire l’impasse sur le « tout automatique ». Le boitier doit être réglé su « Manuel » car la mise au point et l’ouverture du diaphragme sont complétements manuelles. C’est une technique qui fait redécouvrir la photo et surtout qui évite le coût astronomique des objectifs modernes. En effet j’ai trouvé un lot d’objectifs (zoom 80/200 mm f4, 135 mm f2.8, 50 mm f1.8) en très bon état sur Ebay pour moins de 100 €.

Attention: Ca reste réservé aux amateurs avertis ou a ceux qui n’ont pas peur de passer du temps pour maitriser les notions d’optiques sitées ci-dessus. Avant d’avoir un bon résulat il faut un peu de temps et pas mal d’éssais.

Laisser un commentaire